Sauveterre-de-Rouergue, rue Saint-Jean
Sauveterre-de-Rouergue, rue Saint-Jean

Le lotissement médiéval

La bastide a été bâtie selon un plan rectangulaire de 225 sur 175 mètres, d’une superficie de près de quatre hectares. Les quatre rues longitudinales parallèles, larges de six mètres, coupées par des rues traverses de quatre mètres, délimitent neuf îlots : celui du centre est occupé par la place, les huit autres sont composés de lots à bâtir. 

 
Plan de la bastide, origine CEB (Centre d'Etude des Bastides)
Plan de la bastide, origine Centre d'Etude des Bastides

Tous ces îlots sont subdivisés en longueur, dans leur milieu, par des ruelles longitudinales ou « carrieyrons ». Ces îlots sont aussi recoupés par des rues transversales. Le plan actuel conserve, malgré quelques remaniements des voies secondaires, l’essentiel de la structure urbaine

Ce plan bi-axial, dont les voies prolongent les quatre côtés de la place, et qui, avec leurs parallèles, forment une grille orthonormée, est caractéristique des bastides. L’orthogonalité n’est cependant pas parfaite et les rues ne sont pas totalement rectilignes.

 

L'hortalicia
L'hortalicia

L'hortalicia

Les rues principales se prolongent à l’extérieur, desservant la zone de l’« hortalicia », c'est-à-dire des jardins de la ville, dont chaque famille avait reçu une parcelle. Cette distribution extérieure était destinée, en cas de croissance continue de la population, à permettre une extension du tissu urbain selon les mêmes principes de régularité.

 
Haut de page